Rest Energy

Abramovic  marina en ulay  rest energy  1981 photo m hka

Marina Abramović & Ulay

1981

Photographie, 55 x 68 cm.
Materials: polaroid

Collection: Collection M HKA, Antwerp / Collection Flemish Community (Inv. no. BK5731_M79).

« Être debout l’un en face de l’autre dans une position inclinée. Se regarder dans les yeux. Je tiens un arc et Ulay tient la corde avec la flèche pointée directement vers mon cœur. Des micros raccordés à nos deux cœurs enregistrent le nombre croissant de pulsations. » – Marina Abramović.

Cette photographie Polaroid de Marina Abramović et Ulay fait partie d’une série de performances communes, Relation Works [1976-1981], dans laquelle leur relation intime et artistique constitue le champ d’investigation. Les limites physiques de l’épuisement et de la douleur sont poussées à l’extrême. La présence du public fait partie intégrante de l’œuvre. Sur la photographie, on aperçoit la façon dont ce couple d’artistes se fait face lors de la performance, penchant légèrement en arrière en s’appuyant sur les talons. Ils se regardent droit dans les yeux. Marina serre l’arc d’une prise ferme, Ulay tient la flèche et la corde. La flèche pointe droit vers le cœur de Marina. Leurs poids respectifs tendent l’arc. Le moindre faux mouvement de Marina ou d’Ulay pourrait s’avérer fatal. Marina s’abandonne – si Ulay lâche la flèche, elle lui transperce le cœur. La position de la femme semble subordonnée à celle de l’homme même si c’est la femme qui est sous le feu des projecteurs. L’autre caractéristique frappante de cette photographie est la flèche rouge feu, alors que tout autour l’utilisation de la couleur est plutôt limitée. Les deux artistes sont nés un 30 novembre et sont donc du même signe astrologique, celui du Sagittaire (l’Archer). Du point de vue astrologique, cela signifie qu’ils s’approchent avec les mêmes armes. Ici, ils ne forgent cependant qu’une seule arme, l’arc et la flèche. Ils affrontent leurs énergies respectives et tentent d’entrer en lien l’un avec l’autre. Chacun a besoin de l’autre pour mesurer sa force, mais ils ne deviennent jamais « un ». Cette performance était la plus courte qu’ils aient jamais réalisée (4 minutes et 12 secondes). De petits micros placés sur le cœur enregistraient l’accélération de leur battement cardiaque. Outre la photographie Polaroid de la performance, il existe également une vidéo sur laquelle le son des battements de leurs cœurs est audible.

Events View all

Ensembles View all

Actors View all