M.F.- G.D.- 99

Braeckman,%200008%20dirkm.f. g.d. 99

Dirk Braeckman

2000

Photographie, 120 x 180 cm.
Materials: silver gelatine print, aluminium

Collection: Collection M HKA, Antwerp (Inv. no. BK7266).

Ces photographies de Dirk Braeckman sont de fragments isolés dans le temps et dans l’espace, sans trace de présence humaine. Les titres ne donnent aucun point de repère. Ils se composent d’un code personnel qui fait référence au lieu où l’image a été prise, avec qui, et en quelle année elle l’a été. Braeckman souhaite ainsi obtenir qu’à chaque fois que l’on se retrouve face à l’une de ces œuvres, on la contemple à nouveau et la redécouvre. Il s’agit de prises de vue frontales qui s’approprient leur place dans l’espace et obstruent la vue sur le monde à l’arrière-plan. Les tonalités sombres et grisâtres assurent un effet d’inquiétante étrangeté, et la structure granuleuse de la surface (conséquence de l’agrandissement d’un petit négatif) rend l’ensemble plutôt flou. À cause des découpages inhabituels, certains objets sont partiellement ou entièrement dissimulés, ce qui suscite un sentiment assez lugubre. Pas de trace visible de cette menace, mais une sensation sous-jacente qui provoque cette expérience inquiétante. « Si l’on réduit tout, cela s’abat sur vous. Le sexe, la mort. Je sais, ça résonne comme un cliché oppressant, mais il faut oser avouer que c’est bien de cela qu’il s’agit. Cette force et sa puissance destructrice, le sentiment et le sentiment antagoniste demeurent sans conteste un fondement de mon travail. Aussi latent que cela puisse être. Dans mes images, cela se rapporte de manière remarquable au découpage, au fait de ne pas voir certaines choses ou de précisément les voir. »

Events View all

Ensembles View all

Actors View all

Linked Items View all