Horizons de la réalité

Ragimov  kerim  human project. portrait nrs  005  1994 2003  foto a4a vzw

Event

M HKA, Antwerpen

15 March 2003 - 01 June 2003

Le titre de l’exposition ‘Horizons de la réalité’ évoque les visions d’un magnifique panorama sur la réalité, de différentes perspectives sur la réalité, de possibilités quasi infinies pouvant malgré tout devenir réalité. Par ailleurs, il fait aussi penser à un confinement de la réalité : à tous les niveaux de la réalité et quelle que soit la direction empruntée, une frontière se dresse, qui était en fait déjà visible depuis le début. Cette dualité se ressent dans les œuvres sélectionnées pour cette exposition. Après ‘Paramount Basics’, ‘Horizons de la réalité’ est la deuxième exposition d’une série dans laquelle M HKA opte pour un point de vue tout à fait spécifique qui s’inscrit dans un contexte bien défini. Le musée ne tient plus à monter des expositions traditionnelles à thème, liées à la géographie ou au contenu. Il ne veut plus servir au spectateur un récit cohérent sur un plateau mais préfère lui proposer de grands espaces d’œuvres d’art qui, d’une manière ou d’une autre, ont un lien entre elles, ainsi que des possibilités infinies d’aborder les questions relatives à l’art et à la société. Le coup d’envoi de cette exposition repose sur la question du rapport entre l’art et la réalité, dans le contexte de l’ex-Union soviétique. Comment l’art et la réalité peuvent-ils s’influencer mutuellement dans la société contemporaine ? La réalité peut se concevoir comme une structure sociale qui prend forme aussi grâce à l’art : l’art participe au modelage des trames perceptuelles à travers lesquelles une société se forge une idée de la réalité. La relation entre l’art et son contexte se manifeste donc avant tout dans la forme qu’assume l’œuvre d’art. Quels sont les positionnements que l’art peut prendre en tant que constructeur de la réalité ? Au cours de la dernière décennie, cette question a dominé l’art contemporain de l’ex-Union soviétique d’une manière étonnamment pertinente, comme une quasi-impossibilité. Le régime des Soviets s’octroyait d’ailleurs le monopole dans le façonnage de l’image de la réalité et dans ce contexte, l’art était devenu un outil de traduction. Avec la perestroïka, non seulement le système de l’organisation centrale a disparu mais aussi, les frontières, la sécurité sociale et le sentiment général de sécurité. Les artistes se sont repliés sur leur propre environnement artistique pour s’y différencier le plus possible les uns des autres. Aujourd’hui, avec un retour, certes lent, vers la stabilité, on peut revenir à la période précédente et recalibrer les questions.

‘Horizons de la réalité’ est une exposition d’ensemble d’une vingtaine d’artistes de l’ex-Union soviétique où les noms connus avec des œuvres inconnues côtoient des talents inconnus (jusqu’ici), notamment: Sergey Bratkov, Dmitri Gutov, Oleg Kulik, Anatoli Osmolovski, Konstantin Zvezdochotov, Vladimir Arkhipov, Viktor Alimpiev, Lyudmila Gorlova, Kerim Ragimov, Aleksandr Shaburov, Vladimir Kupriyanov.

Items View all

Media View all

Actors View all

Ensembles View all