Chapter 6: Perfect Death, 1974–1997, Brussels-Amsterdam-Antwerp-Cologne-Caïro / Hoofdstuk 6: Perfecte dood / Chapitre 6: Mort parfaite

48834a221f9fdd154bfee2136ad78f06

Ensemble

Avec d’abord The Perfect Love Letter is to Write I Love You Backwards in the Air et The Perfect Kiss en 1974 à Bruxelles, la question cède la place à la perfection dans l’œuvre de James Lee Byars. Bien que ce baiser soit encore étroitement lié à des jeux participatifs, dans lesquels Byars donne des instructions, cela devient rapidement des représentations en solo, plus sérieuses. The Perfect Kiss à Anvers (1976) est un baiser rapide en l’air avec un mouvement minimal des lèvres, une performance qui peut se répéter partout et à tout moment.

Graduellement, les performances deviennent plus théâtrales, jusqu’à ce que Byars mette en scène sa propre mort dans la Galerie Marie-Puck Broodthaers en 1994. Alors qu’un violoniste joue la Marche funèbre de Béla Bartók, Byars entre dans l’espace entièrement recouvert d’or, se couche sur le sol pendant une minute et s’en va. Ensuite, cinq diamants sont déposés sur le sol comme symbole du corps de Byars : Five Points Make a Man (cinq points font un homme).

Items View all

Actors View all