Panamarenko

Img 3160

° 1940

Né à Antwerp (BE), vit à East Flanders (BE).

Panamarenko est né à Anvers en 1940. Cet artiste plasticien est aussi inventeur, technicien, mathématicien, philosophe et visionnaire. Et tout cela simultanément. Il a réalisé des constructions flottantes, des sacs à dos volants, des hélicoptères à pédales, des dirigeables, des hannetons, des sous-marins et des poules-robots. Panamarenko apparaît au début des années 60, dans un premier temps souvent en tant que Panamarenko Multimillionair. La signature fait référence à la compagnie aérienne PanAm (le désir de quitter la terre étant une de ses préoccupations constantes), au Panama (le mot peint sur l’Aeromodeller, le dirigeable gonflable censé voler à l’exposition en plein air de Sonsbeek, aux Pays-Bas, en 1971) et au patronyme du politicien soviétique Panteleimon Ponomarenko, un nom entendu à la radio. Après avoir achevé des études artistiques à Anvers, Panamarenko commence à exposer en 1963. Il crée des happenings avec l’artiste Hugo Heyrman, tous deux vêtus de costumes croisés blancs identiques. Les sept numéros polycopiés de Happening News (1965-1966) documentent les happenings qu’ils ont organisés ensemble, sous le dénominateur de V.A.G.A. (Groupe d’action libre d’Anvers). Par la suite, il a conçu un mécanisme inspiré du mouvement d’ailes d’insectes, avant même que les scientifiques ne le découvrent. Il a formulé un concept crédible pour diriger des vaisseaux spatiaux. En raison de la nature unique et innovante de son œuvre, il est quasi impossible de la cataloguer dans un style ou un mouvement particulier de l’art contemporain. Panamarenko a toujours exploré de nouvelles voies au moyen de dessins, d’écrits et de calculs. Il a montré des choses qui n’étaient pas entièrement visibles et s’est fié à son imagination pour y parvenir. En combinant sa perspective artistique et son expérience technique, il a conféré à ses constructions une sorte de beauté étrange, à la fois ludique et impressionnante. « Je ne suis pas un scientifique ni quelqu’un qui crée des objets d’art. Le plus important pour moi est qu’il y ait parfois une sorte de poésie dans ce que je crée. » En 2005, à l’occasion de son soixante-cinquième anniversaire, Panamarenko a annoncé la fin de sa carrière artistique. Le fax était aussi concis qu’inattendu : « Nous sommes en 2005 et j’ai 65 ans. Je cesse toutes mes activités. Meilleures salutations. Panamarenko ».

Items View all

Events View all

Ensembles View all

Media View all