Leo Copers

002 leo copers

° 1947

Né à Ghent (), vit à Ghent ().

Depuis la fin des années 60, Leo Copers produit une œuvre très diversifiée, composée de sculptures, d’installations et de performances. Point de départ est l’objet du quotidien qu’il modifie, isole ou complète de cette manière que l’objet devient poétique et dramatique. Ainsi l’objet parle du danger, de la destruction et de la précarité. Copers compose ses œuvres non sans une certaine ironie, mais avec stratégie. Les objets utilitaires qu’il sélectionne répondent à un schéma d’attentes spécifiques qu’il détourne aussitôt en leur apportant une modification minime dans le contexte. Le choix des matériaux suggère le danger, mais résulte toujours en une œuvre à la fois aliénante et romantique. L’esthétisation de la violence est un élément récurrent dans l’œuvre de Leo Copers. L’artiste joue sur la frontière entre la dure réalité matérielle et la force inquiétante d’un univers onirique immoral. Copers se sert d’armes en tant que métaphores. Elles constituent le poing serré mental de l’artiste. Celui-ci engage des moyens qui ne sont normalement pas accessibles à l’artiste : le port d’arme est interdit au simple citoyen. À première vue, l’œuvre de Copers est souvent limpide et attire par sa beauté. Mais cette première impression est quasi toujours suivie d’un moment de perplexité. Les objets ne sont jamais ce qu’ils paraissent être au départ, ou du moins pas tout à fait. Le danger et le mystère demeure.

Items View all

Events View all

Ensembles View all