Jan Van Imschoot

Muhka koenvandenbroeck opening 0100

° 1963

Vit à Ghent (BE), né à Ghent (BE).

Jan Van Imschoot (°1963) fait partie de la génération d’artistes belges qui poursuivent une tradition picturale épurée. Il peut par conséquent être mis en lien avec des artistes comme Luc Tuymans, Thierry De Cordier ou Michaël Borremans. Malgré la différence de leur style et de leurs thèmes, leur œuvre se caractérise par une obsession artisanale comparable, qui maintient de manière contemporaine le savoir-faire et le métier des classiques anciens. Chez Jan Van Imschoot, cela se situe surtout sur le plan thématique – non pas sans controverse. Chaque œuvre est une convergence condensée de raillerie, de perdition et de grincement de dents. L’œuvre se définit le mieux par « du baroque moderne avec une sacrée dose d’anarchie ». Van Imschoot brosse des portraits sauvages et des représentations d’intérieurs tapageux avec une touche alternativement moqueuse, provocatrice ou scabreuse. La richesse visuelle de ses tableaux fait aussi bien référence à l’actualité qu’à la littérature mondiale, tandis que l’ambiguïté de ses titres nous révèle un grand lecteur. Aussi, l’artiste souhaite-t-il qu’on fasse une lecture littéraire de son œuvre, afin que l’image peinte offre une compréhension approfondie de l’existence humaine, pleine de sentiments paradoxaux et de conflits internes. Les œuvres sont dominées par des réminiscences intéressantes et des références croisées à des traditions célèbres : l’intensité du Tintoret, l’ironie d’Ensor, la palette de couleurs de Van Gogh, les bustes de Goya… Mais elles sont restituées dans le présent et avec l’état d’esprit réfractaire de l’artiste.

Texte: Hans Willemse
Traductions: Isabelle Grynberg

Items View all

Events View all

Ensembles View all